La sécurité et le confort des seniors sont essentiels pour permettre une vie autonome et paisible chez soi. L’aménagement du logement doit prendre en compte les besoins spécifiques et les éventuelles difficultés liées à l’âge et à la perte d’autonomie. Voici quelques astuces pour transformer le domicile en un espace adapté et sécurisé pour les seniors.

Sommaire

Prendre en compte les problèmes de mobilité

Les problèmes de mobilité sont souvent fréquents chez les seniors, avec les chutes représentant un danger majeur. Pour réduire ce risque, il convient d’adapter l’aménagement intérieur :

  • Supprimer les obstacles : Éviter la présence de objets au sol ou de meubles inutiles qui peuvent entraver la marche et provoquer des chutes.
  • Optimiser l’éclairage  : Assurer une lumière uniforme et suffisante pour éviter les zones d’ombre et prévenir les accidents domestiques.
  • Installer des barres d’appui  : Au niveau des escaliers, des WC et de la salle de bain, ces équipements facilitent les déplacements et offrent un soutien pour éviter les chutes.

Adaptations de la salle de bain

Les chutes dans la salle de bain sont particulièrement dangereuses pour les seniors en raison de la présence d’eau et de sols glissants. Il est donc essentiel de prendre des précautions :

  • Privilégier les revêtements antidérapants  : Pour le sol et le fond de la baignoire ou de la douche, afin d’éviter tout risque de glissade.
  • Penser à l’ergonomie : Choisir un lavabo et une baignoire adaptés, avec des robinets facilement accessibles, pour faciliter les gestes du quotidien.
  • Opter pour une douche à l’italienne : Cette solution évite les marches et offre une meilleure sécurité pour les personnes âgées.

Aménagement de la cuisine

La cuisine doit être fonctionnelle et sécurisée pour que les seniors puissent préparer leurs repas sans danger :

  • Adapter la hauteur des plans de travail  : En fonction de la taille et des besoins des occupants, pour garantir une ergonomie optimale.
  • Prévoir des rangements adaptés : Étagères coulissantes, tiroirs à sortie totale, électroménager intégré, etc.
  • Vérifier la visibilité et l’accès aux prises et interrupteurs : S’assurer qu’ils ne présentent pas de risque de choc électrique ou de surchauffe.

Sécurité électroménager

Des mesures spécifiques peuvent également être prises en ce qui concerne l’électroménager, notamment :

  • Prioriser les appareils avec arrêt automatique : Ce système réduit le risque d’accident et évite des oublis pouvant être dangereux.
  • Sélectionner des équipements avec commandes intuitives  : Optez pour des modèles simples à utiliser, avec des boutons larges et lisibles.

Adapter l’aménagement intérieur général

Pour un domicile sécurisé, il convient aussi de porter une attention particulière au choix des sols, des revêtements muraux et à la circulation dans les pièces :

  • Revêtement de sol antiglisse : Choisissez des matériaux offrant une bonne adhérence, comme le parquet contrecollé ou les sols plastiques antidérapants.
  • Peinture murale adaptée : Privilégiez des peintures résistantes à l’eau et aux chocs pour faciliter l’entretien et minimiser les traces.
  • Dégager les espaces de circulation : Disposez intelligemment vos meubles pour permettre une circulation aisée au sein du logement.

Mise en place de dispositifs d’aide à la vie quotidienne

Au-delà des aménagements matériels, des dispositifs d’aide à la vie quotidienne peuvent apporter un soutien supplémentaire aux seniors :

  • Téléalarme : Ce système permet aux personnes âgées de contacter les secours en cas d’urgence, via un bracelet ou un pendentif porté en permanence.
  • Aide à domicile : Des professionnels peuvent intervenir pour aider les seniors dans certaines tâches quotidiennes (ménage, courses, préparation des repas…).
  • Aménagement du temps de travail : Pour les seniors qui travaillent encore, une organisation plus souple peut être envisagée dans l’aménagement de leurs horaires.

Les aides financières pour aménager le domicile des seniors

Divers dispositifs financiers existent pour soutenir les seniors dans leur projet d’aménagement. Parmi eux :

  • Crédit d’impôt  : Réduction d’impôt accordée pour certaines dépenses liées à l’aménagement du logement et au maintien à domicile.
  • Aides de l’Anah (Agence nationale de l’habitat) : Subventions destinées à financer des travaux destinés à améliorer la sécurité et l’accessibilité de l’habitat, sous certaines conditions de ressources.
  • Allocation personnalisée d’autonomie (APA) : Versée aux personnes âgées en perte d’autonomie pour financer les dépenses liées à l’aide à domicile et/ou l’aménagement du logement.
  • Prestation de compensation du handicap (PCH) : Cette aide est destinée aux seniors en situation de handicap pour financer les adaptations nécessaires à leur logement.

Mettre en place ces aménagements et recourir aux aides financières appropriées permettra d’assurer le bien-être et la sécurité des seniors au sein du domicile. Pour approfondir ce sujet, allez-y à notre site pour plus d’information sur ce thème important et les solutions existantes pour le confort des personnes âgées.