Quand on est pharmacienne ou pharmacien et que l’on approche de l’âge de la retraite, céder son officine est souvent quelque chose de délicat. En effet, il s’agit d’un investissement et d’un projet de vie qui sont entamés de longue date et comme chaque chose à laquelle on tient de ce type, s’arrêter n’est pas évident.

Pourtant, il arrive un moment où il est temps de prendre sa retraite et de céder son affaire, officine ou autre d’ailleurs, à un repreneur qui en prendra soin à votre place.

Bien vendre sa pharmacie pour bien profiter

Toutes les affaires ne se cèdent pas de la même manière. En effet, dans le cadre d’une pharmacie d’officine, il y a une législation supplémentaire qui vient se greffer à la cession d’entreprise en elle-même. En effet, on ne s’improvise pas pharmacienne ou pharmacien et il y a de nombreuses règles à respecter pour pouvoir être le propriétaire d’une pharmacie d’officine. C’est aussi sans doute parce qu’il n’est pas simple d’y arriver et d’avoir su devenir propriétaire d’une officine qu’il est tout aussi difficile de savoir s’arrêter et confier la suite en cédant son fonds de commerce à quelqu’un d’autre, même si comme cela arrive parfois, il s’agit d’une personne que vous connaissez et en qui vous avez une entière confiance.

Seulement voilà, vous n’allez pas continuer indéfiniment et à un moment donné, il faut savoir laisser la place et pour prendre une retraite bien méritée. Pour cela et pour en profiter à fond sans avoir le moindre regret, vous devez bien vendre votre officine. En d’autres termes, vous devez essayer d’en tirer le meilleur prix que possible car dans de nombreux cas, votre budget retraite en dépendra au moins pour partie.

Si vous avez su devenir propriétaire d’une pharmacie et en assurer son pilotage pendant plusieurs années, vous n’êtes pas dupe et avez bien conscience du marché et vous savez que les repreneurs potentiels à la recherche d’une pharmacie à vendre chercheront – c’est d’ailleurs bien légitime – à en tirer le meilleur prix.

C’est pour cette raison que pour en tirer la meilleure somme que possible à votre niveau, vous avez intérêt à vous faire accompagner par un cabinet spécialisé dans les transactions pharmaceutiques qui vous aidera à trouver le bon point d’équilibre pour une cession qui soit équitable et qui vous permette de vendre au bon prix. En outre, se tourner vers un cabinet de ce type comme le Cabinet Plumecocq par exemple vous permettra de consulter un inventaire de chaque pharmacie à vendre comme sur cette page pour voir si le moment s’y prête en fonction des autres offres de cessions d’officines dans votre secteur.

Prendre son temps et savourer pleinement sa retraite

Ca y est, vous avez enfin réussi à décrocher et l’heure de la retraite est enfin arrivée pour vous. C’est désormais le moment de profiter pleinement et de prendre votre temps pour faire toutes les choses que vous n’avez pas pu faire pendant que vous étiez en activité. Ce sera non seulement le meilleur moyen de ne rien regretter de votre passé de pharmacien(ne) mais aussi de savourer pleinement votre nouvelle vie. Passez du temps avec votre conjoint(e) qui attendait parfois que vous vendiez votre officine avec impatience, passez du temps en famille et / ou avec vos amis, voyagez, inscrivez-vous dans des activités et si jamais votre passion de la pharmaceutique vous manque, vivez la autrement en écrivant pour une revue pharmaceutique ou en tenant un blog !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici