Emploi senior : décryptage des propositions des candidats à la présidentielle


A moins de 10 jours du premier tour des élections, nous vous proposons un petit tour d’horizon des propositions des candidats à Election l’élection présidentielle concernant l’emploi et plus précisément celui des seniors.

Chaque candidat propose sa solution pour lutter contre le chômage, avec des visions assez différentes comme vous avez pu le voir, mais rares sont les propositions spécifiques à l’emploi des seniors…La dernière en date est celle du président candidat, Nicolas Sarkozy, qui souhaite que les entreprises n’aient aucune cotisation à payer sur la maladie, la retraite et la famille, si ils embauchent un chômeur de plus de 55 ans en CDI ou en CDD de plus de six mois. Cette proposition est destinée à inciter les patrons à recruter des seniors qui deviendront moins cher pour eux.

 

Inciter à l’embauche, c’est aussi l’idée de Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République), qui veut supprimer les cotisations sociales pendant 5 ans pour le recrutement d’un chômeur de longue durée dans une TPE. Cette volonté incitative se retrouve dans la proposition de François Bayrou (Modem) qui souhaite créer un emploi sans charges pendant 2 ans pour l’embauche d’un jeune ou d’un chômeur. Bien sûr, ces propositions ne concernent pas seulement les seniors mais pourrait leur bénéficier dans la mesure où ils sont le plus touchés par le chômage et notamment par le chômage de longue durée.

François Bayrou souhaite aussi encourager des carrières plus longues avec l’instauration de formes d’activités professionnelles plus souples avec notamment des contrats à temps partiel.

Marine Le Pen (Front National), souhaite réserver un tiers des embauches dans la fonction publique aux personnes de plus de 45 ans issues du secteur privé. Seule à préconiser une voie réellement contraignante pour l’embauche des seniors, cette annonce mérite plus d’explications quant à sa légalité puisqu’elle pourrait être jugée contraire au principe de non-discrimination en raison de l’âge.

candidats présidentielle 2012

De l’autre côté de l’échiquier politique, les candidats d’extrême gauche, Philippe Poutou (NPA) et Nathalie Arthaud (Lutte Ouvrière) privilégient une politique de maintien dans l’emploi interdisant les licenciements et souhaitent réduire le temps de travail qui selon eux, permettrait le partage du travail entre le plus grand nombre.

Jean-Luc Mélenchon (Front de Gauche) oriente lui aussi son programme en faveur d’une sécurisation de l’emploi pour éviter les licenciements et donc le chômage. Là encore, il ne s’agit pas de mesures spécifiques à l’embauche des seniors mais de retourner le problème en évitant qu’ils se retrouvent au chômage, grâce à un système de réduction du temps de travail et une formation active tout au long de la carrière professionnelle.

Eva Joly (EELV) met aussi l’accent sur la formation et propose que chacun puisse avoir un crédit de 8 années de formation tout au long de sa vie.

Le maintien dans l’emploi des seniors est aussi une thématique abordée par la proposition de François Hollande avec son contrat de génération : une entreprise embauchant un jeune serait exonérée de charges sociales pendant 5 années à condition qu’elle maintienne en parallèle l’emploi des seniors pendant ce laps de temps. Cette proposition permettra en plus, selon François Hollande, de créer une transmission de connaissances entre générations.

, ,

  1. Pas encore de commentaire.
(ne sera pas publié)
*
  1. Pas encore de rétrolien.